Interview de Zebbeee

C'est avec plaisir que je relance aujourd'hui les interviews qui n'avaient pas trouvé de rédacteur repreneur au départ de Meldon. Fidèle à notre tradition de coup de pouce aux squads naissantes, le lancement des Sections Virtuelles par Zebbeee en cette fin d'année 2005 est un bon prétexte pour interviewer ce vétéran de la communauté pour lequel le mot langue de bois n'existe pas !

Questions personnelles

FF : Peux-tu te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas Zebbeee ?

Je suis l'un des vieux vétérans qui subsistent encore en jeu (pas des plus plus vieux non plus), arrivé en août 2002. J'ai fait une carrière à la 3eDLM jusqu'en juillet 2005. J'ai fait pas mal de choses comme responsable de régiment, conseiller, cinéaste, rédacteur, scénariste, arme de destruction massive… euh…, ai eu quelques responsabilités au AHC mais j’ai toujours refusé les propositions de promotion car je trouvais qu'il était plus intéressant de s'investir dans notre petite communauté. Je suis avant tout un joueur et je n'hésite pas à dénoncer ce qui cloche dans les hautes sphères, ce qui dérange toujours certaines personnes.
J'aime le vrai jeu d'équipe soigné et préparé, toujours prêt à jouer le jeu de la hiérarchie, même si c'est un débutant qui veut essayer le commandement ; toujours prêt à aider, à donner des idées, et surtout à montrer l'exemple. Je n'ai malheureusement que mon vendredi soir et parfois mon samedi pour jouer (je me balade comme officier dans les 3 camps), je suis donc essentiellement présent pour mettre ma vieille expérience au service des nouveaux et de la communauté. . [ego on] J'ajouterai également que je suis le concepteur initial de l'opération alliée « battles of battles I» qui fut la plus vaste opération jamais organisée dans l'histoire du jeu, et qui a remporté le plus grand succès.[/ego off].
Je pense que je vais m'arrêter là sinon je suis parti pour 5 pages, il y a des choses plus intéressantes qui suivent.


FF : Comment as-tu connu le jeu et qu'est-ce qui te plaît dans Battleground Europe ? Qu'est-ce qui t'as fait revenir au jeu après une coupure ?

En 1997 j'avais acheté un magazine qui présentait les projets prévus pour 1999-2003. En faisant du ménage, je suis retombé dessus le 31 août 2002 et l'ai parcouru à nouveau par curiosité. Il y avait un bref paragraphe sur World War II Online, on disait que c'était pas mal pour rejouer aux "soldats en plastique". Cependant, le concept qui se cachait derrière m'a vite frappé car c'est exactement ce dont je rêvais depuis toujours.
Je suis revenu après une coupure car travailler sur des projets communautaires comme celui-ci me manquait cruellement. J'ai toujours adoré être activement impliqué dans les diverses crises de la communauté, et plus encore travailler sur des solutions. C'est dans cette période de manque que m'est venu l'idée du concept des Sections Virtuelles. De ma riche expérience, à la fois sur le terrain et dans les sphères politiques, j'ai été convaincu qu'il s'agissait là d'une solution parfaitement adaptée à une communauté virtuelle.


FF : D'où vient ce surnom ?

Quand j'avais 14 ans, j'étais dans un collège catholique. Lors d'un cours de religion qui parlait des apôtres de Jésus, on a parlé du disciple Jean qui faisait de la pêche avec son père Zébédé.
Un pote s'est prit un délire là dessus et a commencé à m'appeler [zébé]. De là, ça s'est répandu et tout le collège aimait à me surnommer ainsi. Lorsque j'ai eu besoin d'une adresse mail, j'ai prit l'orthographe zebbeee pour être certain qu'il soit disponible. Et lorsque j'ai découvert le forum de la 3eDLM (ah ça, toute une histoire d'amour !) il m'a fallut trouver un pseudo. Je l'ai donc repris.


FF : Que souhaiterai-tu dire aux joueurs qui ne t'apprécient pas ?

Ils ne me connaissent pas, dans 9 cas sur 10 leur argumentation se résume à un préjugé ou à une mauvaise interprétation de ce qui est dit.
Sinon je les aime bien, ce sont eux qui me font progresser. Ils me permettent de renforcer certaines convictions, celles que je défends depuis mes premiers pas dans cette communauté. Et puis je suis réputé pour riposter oralement de façon assez froide dès que j'ai l'impression qu'on me fait perdre mon temps, je profite de ces quelques discussions pour essayer de corriger ce défaut.

Questions sur les Sections Virtuelles

FF : Est-ce que tu peux nous expliquer pourquoi tu as décidé de créer les Sections Virtuelles alors que tu as toujours été de la 3DLM et qu'en plus tu as déjà créé quelque chose qui semble équivalent au sein de la 3DLM ?

Comme toutes mes histoires, elles sont longues et complexes.
Comme évoqué plus haut, j'étais très concerné par les problèmes de notre communauté. Après une dislocation malheureuse des joueurs francophones en décembre 2002 (qui étaient tous unis au sein de la 4eLMB dans le camp français, sous les ordres de Sab, et qui utilisaient le forum de JoL pour se coordonner), les différents projets de réunification échouaient les uns après les autres car aucun ne respectaient les différences idéologiques des squads et leur identité sur le terrain. Heureusement que beaucoup étaient encore présents pour essayer d'éviter que l'on gaspille de l'énergie sur un projet qui finalement n'aurais rien apporté de concret à la communauté.
Le concept des Sections Virtuelles (initialement surnommé compagnies) semblait selon moi adapté pour permettre de rapprocher à nouveau tous les squads tout en préservant (enfin) l'identité de chacun et permettait surtout d'apporter une nouvelle solution pour redynamiser le jeu en ligne. Car après une période d'un an et demi en étant tous divisés, ajouté à cela un gameplay qui n'obligeait plus à travailler en équipe pour atteindre les cibles (dépots spawnables), on devait également faire face à un problème de sous-effectifs. Comme seules des soirées bien préparées ou scénarisées attiraient énormément de réservistes à nouveau en ligne, un jeu basé sur le concept des Sections Virtuelles était donc idéal.

N'ayant pas le temps de développer immédiatement ce service de façon indépendante mais comme il fallait impérativement l'avoir en place avant la sortie du jeu en Europe, (prévue pour début 2005 initialement), je suis retourné vers mes racines et j'ai proposé à Managu (CO 3eDLM) d'incorporer le service au sein de son squad. Ce qui apportait d'autres avantages supplémentaires comme l'encadrement des compagnies par des joueurs expérimentés. Je ne saurai jamais suffisamment le remercier pour tout le temps qu'il y a consacré !
C'est alors qu'est née la compagnie Waterzooie (composée de joueurs Nurgle, Lamerule, Torpel et Glandu, qui étaient de grands amis IRL). Ils ont démontré que ce service faisait réellement une différence, pour eux et pour les autres joueurs, et leur expérience m'a convaincu qu'il fallait impérativement développer d'avantage le concept. Par ailleurs, alors qu'au départ beaucoup étaient méfiants, de peur que cela n'apportent que de mauvaises choses à la communauté comme une soi-disante séparation des effectifs, on m'a demandé s'il n'était pas possible d'adapter le service pour toute la communauté alliée. J'ai alors fait un premier projet de restructuration, puis je l'ai travaillé une seconde fois pour l'adapter à toute la communauté francophone. Un site web indépendant s'imposait de fait, et un rapprochement avec Forces Francophones coulait de source.

FF : Peux-tu nous expliquer rapidement la "philosophie" de cette entité ? Quelles sont les différences majeures avec les autres types d'unités en jeu (squads et brigades).

Après la précédente réponse, oui je fais bref ! La philosophie du service est de permettre à n'importe quel type de joueur de trouver un support pour avoir une chance de s'épanouir dans ce monde virtuel, tout en étant intégré d'une façon ou d'une autre dans la communauté francophone et de profiter de ses avantages. Les squads eux sont limité à une vision particulière, que cela soit un style de jeu ou une spécialité. Et malheureusement en pratique il n'y a de la place que pour les hardcore gamers, les autres se sentent vite peu impliqués dans leur squad ou dans la communauté. Ces joueurs là constituent pourtant la grande majorité des joueurs essayant Battleground Europe, et c'est triste de les voir disparaître car absolument aucune structure existante n'en a tenu compte.

FF : Quels sont vos mesures pour accueillir les nouveaux joueurs, les indépendants et les personnes qui ne peuvent pas utiliser TeamSpeak ?

Une nouvelle section peut-être créée instantanément dès que 4 joueurs au moins se sont mis d'accord pour un style de jeu et un horaire bien défini sur la semaine. A partir de ce moment là, la section est entièrement autonome. Elle évolue selon son idéologie, son rythme et sa motivation. Le service ne s'occupe pas de l'organisation interne d'une section (communications, commandement, formation, etc.)
Des nouveaux joueurs ne doivent donc pas y chercher autre chose que la possibilité de se construire une unité reconnue par toute la communauté, et des conseils pour ne pas perdre leur motivation. Si des nouveaux joueurs rejoignent une section existante, alors là le service n'intervient à aucun moment. Les indépendants sont parfaitement libres de créer une section sans pour autant perdre leur statut, mais seraient-ils encore indépendants aux heures où la section est active ? ;) Pour ceux qui ne peuvent pas utiliser TeamSpeak, il s'agit essentiellement d'un problème interne à l'organisation d'une section, ils y apportent la solution qu'ils estiment appropriée mais ce n'est pas de l'ordre du service.

FF : Ton organisation gère les Alliés et les joueurs de l'Axe. Pourquoi avoir fait ce choix qui n'est pas celui de la facilité (FF étant bien placé pour le dire) ?

Une communauté francophone dans un jeu ne se limite pas à un camp. Si on veut construire cette communauté, il faut pouvoir faire abstraction des camps et pouvoir se concentrer sur la motivation de tous les joueurs francophones. Si des joueurs jouent en équipe, que cela soit du coté allié ou axe, le plaisir de les accompagner ou de lire leurs rapports après action sera exactement aussi intense et aussi captivant. Nous on ne cherche pas à gagner une campagne (passer son temps à courir de drapeau en drapeau de façon éparpillée pour sauver une ville qui tombera deux heures plus tard : on en garde quoi comme souvenir ? comme expérience ?), nous on cherche à ce que les joueurs vivent quelque chose de différent, le but d'une communauté c'est de se partager une passion commune et de la vivre ensemble. J'espère qu'en ayant des groupes dans chaque camp unis autour d'un même symbole, l'entente sera de plus en plus cordiale, à tel point que l'on pourrait imaginer plus régulièrement de vastes soirées francophones communes (un camp invite l'autre) ou des scénarios qui opposent les deux camps. Mais évidemment, nous devrons toujours faire face à des joueurs qui ne pensent qu'à gagner la campagne et qui ne feront jamais un effort communautaire.

FF : Comment as-tu prévu de gérer la confidentialité entre les camps ?

Chaque section a droit à une rubrique privée. Elle peut décider d'y restreindre l'accès. Je suis la seule personne à avoir un accès global, et si j'use de ce privilège se serait uniquement pour donner des conseils à tous les camps sans préférence. Pour la coordination entre les différentes Sections Virtuelles d'un même camp, le forum renvoi vers le château de Vincennes et le QG de la Bendlerstrasse qui sont justement destinés à cet effet.

FF : Pourquoi est-ce qu'un nouveau joueur devrait rejoindre une section et pas une squad ?

C'est une question sans réponse car plusieurs scénarios peuvent se présenter, c'est du cas par cas. Tout d'abord cela dépend du type de section qu'il veut rejoindre : une section attachée à un squad ? Une section active une heure par semaine pour se changer les idées ? Une section composée de joueurs qui essayent de lancer leur propre squad ? La section prévoit-elle une formation ? Personnellement, je conseillerais à un nouveau de rejoindre la section ET de s'inscrire dans un squad, puisque les deux sont compatibles.

FF : Vas-tu animer une section où préfères tu rester en retrait ?

Il est clair que si j'en ai l'occasion, je créerai ma section, c'est là que je trouve personnellement mon plaisir du jeu : un jeu d'équipe ponctuel et préparé à l'avance ! Je cherche à ce propos des joueurs patients qui aiment un jeu préparé et organisé, avec une spécialisation en infanterie pour des opérations commandos les vendredis soirs et/ou les samedis. Tous les profils sont les bienvenus.

Questions sur les HCs

FF : Les Sections Virtuelles vont-elles être rattachées à une brigade (resp. KampfGruppe) ? Si oui à laquelle ou auxquelles ?

Cela dépend de l'organisation de la section en question. On ne peut pas empêcher des joueurs de vouloir voyager à chaque mission, s’ils y trouvent leur plaisir ! Mais personnellement je conseillerai vivement de se choisir un camp et une brigade fixe, cela permet de créer des liens avec les autres joueurs de la brigade, et surtout de se construire une réputation. Le vrai jeu d'équipe est admiré de tous.
Pour les Sections Virtuelles qui sont des squads naissants, elles peuvent se définir comme étant déjà des squads à part entière et s'affilier officiellement à une brigade dans l'OrBat de leur camp. Mais elles auront des obligations supplémentaires inhérentes à cette décision.
Dans tous les cas, il est vivement conseillé de suivre sérieusement l'objectif d'une brigade et de se coordonner avec les autres squads, que l'on y soit rattachée ou non.

FF : Quels sont vos contacts avec les autres squads ou brigades, y'en a-t-il une qui s'oriente comme un partenaire privilégié ?

Du coté français, le 110e Régiment d'Infanterie (110eRI) est la brigade européenne anglophone la plus active. Ils ont prévu une intégration des joueurs francophones dans leurs opérations et le squad francophone les Frogs s'y est déjà installé. Une coopération avec des joueurs anglophones est vraiment idéale, car cela permet de se défaire de pas mal de responsabilités tactiques et de mieux se concentrer sur le jeu entre francophones. Le jeu en section dans cette brigade est donc beaucoup plus aisé.
La 1éreBrigade d'Assaut Motorisée est une brigade terrestre exclusivement francophone. Les communications sont donc grandement facilitées. Cependant, il sera plus vite tentant de défaire sa section pour accompagner d'autres joueurs francophones. Il faut donc être certain d'avoir une section solide et des joueurs patients.
Du coté anglais je conseille la 22nd Mechanized Regiment qui est l'équivalente du 110e RI. Du coté axe, il n'y a à l'heure actuelle malheureusement aucune brigade privilégiée. Dans tous les cas, la décision ne tient qu'à la section elle-même et il sera important à ce qu'elle veille à maintenir son unité, où qu'elle soit.


Questions sur la sortie de WW2OL en France

FF : La sortie en France du jeu semble un des points qui te préoccupe le plus, pourquoi ? Qu'est-ce que cela va changer d'après toi ?

La sortie du jeu dans les rayons va amener énormément de curieux en très peu de temps. Je ne peux que me rappeler la promo Joystick de novembre 2002 où nous avons plus que doublé nos effectifs. A l'époque tout le monde a été dépassé par cette arrivée massive de têtes blondes car on voulait à la fois préserver nos traditions et à la fois les intégrer au plus vite. Ajouté à ces deux facteurs contradictoires le fait que les anciens ont vite été essoufflés de devoir répéter sans arrêt comment jouer. Je ne doute pas que non seulement on a perdu pas mal de joueurs qui ne se sont pas sentis immédiatement immergés dans une atmosphère unique comme c'est le cas d'un arrivant occasionnel, mais qu'en plus on a considérablement affaibli la communauté de vétérans, ce qui a posé problème à moyen terme (la preuve : on a laisser des joueurs comme moi monter, alors que je n'avais pas spécialement d'expérience).
Imaginons un scénario similaire, voir pire (proportions nouveaux/anciens), vu l'énorme fragilité de la communauté, je me demande comment cela va se terminer ? Ce qui m'inquiète c'est de risquer de rater une belle occasion pour garder dans nos rangs la majorité des curieux qui passeront. Ce ne sont évidemment que des suppositions basées sur des intuitions.

FF : Si tu avais 3 vœux à formuler pour cette sortie en France, quels seraient-ils ?

  • Qu'on fasse tous des efforts pour remettre la communauté sur les bons rails, notamment recentrer la coordination inter-squad sur JoL et de faire un usage plus abondant des outils mis à disposition afin de favoriser l'identité des squads.
  • Que CRS ne se plante pas une fois de plus dans ses prochaines priorités et deviennent un peu plus réalistes dans leurs plan de développement.
  • Qu'on parviennent à motiver les nouveaux joueurs suffisamment pour qu'ils décident de s'investir à leur tour dans la communauté et dans le jeu.

Questions sur Forces Francophones

FF : Que penses-tu de Forces Francophones aujourd'hui et quels sont ces points à améliorer ?

FF a de belles tapisseries, de la décoration, et des échafaudages… mais… pour construire la tour puis la garnir, il faut d'abord rassembler les briques :).

FF : Quels devraient être les aspects majeurs pris en charge par FF d'après toi ?

FF devrait peut-être former une assemblée communautaire formée des chefs de squads qui travailleraient à la résolution de certains problèmes comme ceux que nous vivons depuis un an. Mais ici aussi cela ne dépend que de la volonté de certains.

Réactions (94)


Ce fil de réactions a été coupé. Il n'est plus possible de réagir.

Que pensez-vous de World War II Online ?

81 aiment, 22 pas.
Note moyenne : (106 évaluations | 6 critiques)
5,1 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de World War II Online
(25 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

58 joliens y jouent, 168 y ont joué.